Mois : mai 2016

Il était une fois une publication

Les jours passent, les semaines… les mois !

Tout semble prêt ou presque :

– Illustration (couverture et marques pages)

– Roll’up pour les ventes et posters de publicité (en cours de commande)

– ISBN et paperasse (prêt pour l’un, et en cours pour tous les autres !)

– Imprimeur, prêt ! (Copy Media)

– Publicité sur internet, en cours chez  Iggybook

– Acheteurs vénérés et attendus (ben, prêts aussi, j’espère !! 😉 )

– Texte, prêt, enfin presque, typographie en cours de vérification, reste 80 pages (sur 280)

– Banque pour emprunt ? Prête… argh, terrifiant ce côté-là…

– MOI ??? Euh, c’est plus compliqué, je crois que je me découvre ultra pétocharde… c’est pas joli, joli !

Je me donne encore 15 jours avant de me lancer pour de bon.

IMG_4677
Help !

 

 

Publicités

Quatrième de couverture

images (2)

Laissez-moi vous présenter la quatrième de couverture de « Naboja, la frontière interdite », telle que vous la trouverez sur le roman lors de sa parution. Je l’ai aéré pour une lecture plus facile.

         « Je m’appelle Ben et je vais avoir dix ans. En apparence, je suis comme tous les autres gamins de mon âge, mais ce n’est pas le cas. Je souffre en silence depuis des années et j’ai décidé de m’en aller… ailleurs. Ce n’est pas parce que je suis un froussard, juste, j’en ai assez. Pourtant, en partant, je ne m’attendais pas à semer un tel bazar ! D’après eux, ceux qu’on appelle les Semeurs de Peur, l’univers est sur le point d’exploser, d’être anéanti ! Et à cause de moi, en plus ! Vous pouvez croire ça, vous ? Ils disent même que je suis la personne la plus importante au monde et la seule à pouvoir tout arrêter ! Moi, le mec le plus maladroit et le plus insignifiant qui soit ! Si je ne dormais pas, je croirais rêver !

Attention, ce livre renferme une magie puissante.

Ne la craignez pas. Prenez-là et gardez-là !

Dorénavant, elle sera votre plus précieux trésor…

             Naboja, c’est l’histoire bouleversante d’un enfant qui, étouffé par un handicap pesant, fuit dans le monde du Rêve pour échapper au sien. C’est aussi, et surtout, un cheminement intérieur où les héros, alors qu’ils sont sur le point de tout perdre, réalisent que nul ne peut échapper à sa condition, que nul n’a le droit de briser la chaîne qui unit les êtres vivants à l’univers.

Un voyage jusqu’au bout de soi-même et des autres.

L’histoire palpitante d’un petit peuple de l’ombre et d’un enfant extraordinaire qui avait juste oublié qu’il l’était. »